La Porsche 928 a été produite entre 1977 et 1995 par le géant allemand. Contrairement aux idées reçues sur les problèmes de vente sur ce modèle, il est important de savoir qu’elle a eu un succès palpable aux États-Unis. Mais pour les européen, le problème venait de la position de son moteur à l’avant. Bon nombre de puristes l’avaient « boudé » en quelques sortes pour cette raison. Malgré cela, l’opinion des acheteurs est unanime, c’est tout de même une bonne voiture.

C’est le tout premier modèle de la marque prestigieuse allemande à recevoir un moteur de 8 cylindres en V en position avant. Our la petite histoire, elle a remporté en 1978 le trophée européen de la voiture de l’année. Avec une cylindré pouvant atteindre les 5400 cm3, la puissance de la bête atteignait les 350 chevaux. Sur le côté technique, il faut souligner l’initiative des techniciens qui avaient décidé de mettre la boîte de vitesse sur l’essieu arrière en la reliant au moteur par un arbre tournant à la même vitesse que le vilebrequin. Ce concept a été mis en place pour des raisons d’équilibre. Pour l’époque, le design de la Porsche 928 était perçu comme étant « innovant », ce qui lui donnait un aspect moderne et encré dans les modèles esthétiques des années 70 et du début des années 80.

Porsche-928

La Porsche 928 a été spécialement conçue pour le marché américain, c’est pourquoi le moteur V8 a été préféré au légendaire Flat 6. Ses modèles ont connu des évolutions au fil des années et surtout beaucoup d’améliorations, avec les versions S, S2, S3, S4, S4 « club sport », la GT et la GTS. La cote Argus de cette voiture connait une baisse notable chaque année et ce, sur tous ses millésimes. Même si elle a connu un succès de longue durée sur le sol de l’oncle Sam, la Porsche 928 ne fait pas partie des voitures de collection de la marque. Les raisons sont simples, de prime abord, la voiture n’a pas eu un succès auprès des amoureux inconditionnels de Porsche à cause de son moteur avant, même si la version S ultra puissante a atténué la critique. Ceux qui voudront acheter une Porsche de collection chercheront d’abord vers les séries des 911. Par la suite, les puristes de la marque allemande la trouveraient trop parfaite et elle manquerait d’un petit quelque chose pour attirer l’envie des amoureux des conduites sportives.

Image : Didier Ric, L'Argus.fr